Merci d'entrer un nom ou un n°SIREN
L'info juridique et financière des sociétés
siret entreprise
siret-entreprise.fr
Votre recherche : Merci d'entrer un nom ou un n°SIREN      
Merci d'entrer un nom ou un n°SIREN
siret entreprise


Statuts, comptes annuels, chiffre d'affaires, convention collective...
Trouvez toute l'information sur une entreprise ici :


Merci d'entrer un nom ou un n°SIREN  
     
🏠 Accueil   ➤   

Faut-il miser sur les réseaux sociaux pour développer son activité ?



Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn, TikTok… Les réseaux sociaux sont devenus incontournables et les professionnels y placent parfois de grands espoirs. Mais avec une activité chronophage et souvent peu de retombées directes, le jeu en vaut-il la chandelle ?

Temps de lecture : 3 minute(s) - Par | Mis à jour le 12-12-2022 14:32 | Publié le 12-12-2022 - Photo : Shutterstock
Partager

Poster sur les réseaux sociaux : oui mais pas n'importe comment

Investir les réseaux sociaux est-il adapté à votre activité, à vos moyens financiers et temporels, et simplement à votre stratégie et clientèle ? Ces questions méritent d'être posées avant de foncer bille en tête pour créer un compte corporate. Prenez le temps de réfléchir : que souhaitez-vous que les réseaux sociaux vous apportent ?

S'il s'agit de nouveaux clients, sachez que votre investissement va devoir être conséquent. Les personnes qui arrivent à toucher de nouveaux prospects puis les transformer en clients ont une présence en ligne importante. Nous parlons ici d'animer un fil, parfois plusieurs fois par jour, avec un contenu original et intéressant que ce soit en texte, photo ou vidéo. Une activité sur laquelle il faut passer du temps pour être efficace.

Exit donc, les messages postés de temps à autre et qui consistent uniquement à vanter vos produits ou services. Une chose est sûre : cela ne marche jamais. Pour décider de s'abonner à votre fil, vos potentiels followers devront trouver votre contenu pertinent dans une thématique qui les intéresse. Mais avant cela, ils devront le trouver... tout court. Autrement dit, vous devrez, avant toute chose, séduire l'algorithme du réseau social choisi en postant de manière assidue et de façon à obtenir un maximum d'interactions : clics, commentaires, abonnements.

À noter : le nombre d'interactions et/ou d'abonnés sur les réseaux sociaux peut aussi parfois avoir un impact sur le référencement du site Internet de l'entreprise, ou SEO.




A chaque réseau social sa cible privilégiée

Les principaux réseaux sociaux fonctionnent très différemment. Tant sur la cible qu'il est possible de toucher que sur la forme et le fond des contenus attendus. En résumé, si vous pensez qu'un ou plusieurs réseaux sociaux peuvent vous apporter quelque chose, tâchez de cibler le bon.

Instagram met l'image en première place. Le réseau se prête donc en particulier à des activités très visuelles (mode, joaillerie, rénovation immobilière…), ou à de courtes vidéos dans lesquelles l'activité, le savoir-faire ou l'expertise sont mis en avant.

Twitter fonctionne plus comme une sorte de revue de presse. Il s'agit ici de suivre les tendances ou l'actualité grâce aux #hashtags et de rebondir en 280 caractères maximum sur ces sujets chauds. Contrairement à un post sur Instagram, qui, lorsqu'il a du succès, peut tourner plusieurs jours voire plusieurs semaines, un tweet a une durée de vie très courte (quelques minutes à 2 ou 3 jours). Il nécessite une implication très fréquente au cours de la journée pour avoir la chance de développer une communauté.

LinkedIn est un réseau social plutôt destiné aux professionnels. Il s'agit ici de développer un contenu qui apportera quelque chose aux Internautes dans leur activité pro. Mais attention, le réseau apprécie les analyses pointues et pertinentes. Ainsi, il sera plutôt favorable aux personnes qui souhaitent mettre en avant leur expertise et qui veulent une certaine reconnaissance dans une sphère BtoB. L'on pense par exemple aux professions libérales (avocats, expert-comptable, experts en communication…) et aux professions qui développent une expertise pointue à même d'être vulgarisée.


Dégager du temps... et de l'argent

Quel que soit le réseau, le temps nécessaire pour animer un compte peut facilement monter à plusieurs heures par jour lorsque l'objectif est de faire croître une communauté. L'activité est très chronophage si l'on veut la mener avec qualité. Trouver les sujets, trouver et/ou créer les visuels, tourner et monter les vidéos, charger les contenus sur les plateformes, rédiger les textes d'accompagnement... Le tout avec pour objectif de faire interagir des internautes qui ne vous consacreront, au mieux, que quelques secondes d'attention.

Pour réussir sur les réseaux, il faut un véritable investissement tant en matériel qu'en temps. Sans oublier de s'armer de ténacité et de patience, pour convaincre les followers un par un.

Dès qu'un budget de communication peut être dégagé, il devient appréciable de s'entourer d'un(e) Community manager dont le rôle va précisément être de travailler l'image de marque et de convaincre des individus de s'abonner. Cette personne peut être salariée ou indépendante. Il est aussi possible de s'adresser à une agence spécialisée.

Néanmoins, cette délégation de tâche ne doit pas se faire à la légère : l'image est particulièrement importante sur Internet. Or, un tweet ou un post maladroit peut rapidement devenir viral et/ou engager l'image de la marque, de l'entreprise ou de l'expert. Mieux vaut se méfier des "bad buzz" et autres "shitstorm" dont les réseaux ont le secret.




Vous n'avez peut-être pas besoin des réseaux sociaux

Si la présence des grandes marques est quasiment incontournable de nos jours, la question se pose pour toutes les entreprises plus petites ainsi que les activités libérales. Comme dit plus haut, à moins d'un fort investissement, les réseaux apportent peu ou pas de volume d'affaires.

Le choix d'y prendre la parole doit être stratégique et sur le long terme, en apportant de préférence un réel élément pour se démarquer : dépoussiérer un métier, partager son expertise, vulgariser un sujet, répondre à une demande du public... Pour autant, il ne faudra pas omettre de vérifier l'adéquation entre la cible de son activité et celle du réseau social choisi.

En la matière, rien n'est toutefois obligatoire. Dans de nombreux cas, l'utilisation des réseaux reste parfaitement inutile, notamment lorsque le produit ou la cible ne s'y prêtent pas. Réfléchissez donc bien avant de vous engager dans cette démarche.




Envie de donner votre avis, de poser une question ?

* Information obligatoire

Commentaires (1)

Cestpasfini

C'est un peu ce que je me disais mais j'ai l'impression que si on a pas de compte, on ne compte pas dans le "game"...

   






Etoro