Merci d'entrer un nom ou un n°SIREN
L'info juridique et financière des sociétés
siret entreprise
siret-entreprise.fr
Votre recherche : Merci d'entrer un nom ou un n°SIREN      
Merci d'entrer un nom ou un n°SIREN
siret entreprise


Statuts, comptes annuels, chiffre d'affaires, convention collective...
Trouvez toute l'information sur une entreprise ici :


Merci d'entrer un nom ou un n°SIREN  
     
🏠 Accueil   ➤   

Encaisser sur Internet : quelle solution de paiement en ligne ?



Lorsqu'il s'agit de vendre des produits en ligne, il existe une variété de solutions pour accepter les paiements. Parmi les options les plus courantes et les plus populaires, citons les plateformes de commerce électronique et les places de marché tierces. Mais ces solutions "toutes faites" ne correspondent pas forcément aux besoins de tous les entrepreneurs, notamment quand ils disposent déjà d'un site abouti et cherchent seulement une solution sécurisée de paiement. Tour d'horizon des options.

Temps de lecture : 4 minute(s) - Par | Mis à jour le 25-01-2023 15:56 | Publié le 25-01-2023 - Photo : Pixabay
Partager

Les plateformes d'e-commerce clé en main

Les plateformes de vente en ligne permettent aux marchands de créer leurs propres sites Web sans notion de code. Du design au back-office, elles offrent la possibilité de gérer simplement la vente et le suivi de produits. L'intégration de fonctionnalités supplémentaires comme les passerelles de paiement et les services d'expédition est aussi envisageable, de même qu'un outil de gestion des stocks.

S'il s'agit de vendre un volume de produits qui reste modéré, cela peut convenir. Mais leur principal inconvénient est d'être très rigide. Il faut savoir que les modifications du site sont ici compliquées, voire impossible : design, configuration, optimisation pour le référencement, nouvelles fonctionnalités... Cette solution peut dépanner mais n'est pas optimale pour les commerçants dont l'activité prend de l'essor.

Elle n'est pas non plus adaptée à la fourniture de services.

>> A LIRE : Bilan annuel : choisir un expert-comptable en ligne ?




Les places de marché tierces

Il s'agit de sites Internet tiers où les marchands peuvent mettre en vente leurs produits. La plus connue est Amazon. Les avantages de ces solutions sont qu'elles offrent une large audience, des solutions de paiement prêtes à l'emploi, ainsi que des outils de marketing, de publicité et de service à la clientèle.

Ces marketplaces peuvent être un levier de vente principal ou complémentaire avantageux. Leur inconvénient est d'obliger le vendeur à renoncer à une grande partie de son contrôle sur sa marque, de complexifier la gestion des ventes s'il s'agit d'un canal de distribution parmi d'autres. Il peut également y avoir des restrictions sur les catégories de produits ou les zones géographiques de vente. Enfin, les frais de transaction peuvent être très élevés et facturés directement sur le produit des ventes.

>> A LIRE : Référencer son site Internet : pas si facile ? Notre mode d'emploi


Le site Internet dédié avec solution de paiement externe

Cette solution est particulièrement adaptée aux commerçants qui disposent déjà d'un site Web satisfaisant ou qui ont un budget pour créer ou refondre un site existant. Elle consiste à intégrer une passerelle de paiement externe, sans déplacer l'activité vers une autre plateforme.

Le commerçant peut ici garder le contrôle de sa marque et de l'expérience d'achat de ses clients, ainsi qu'une autonomie complète sur ses processus de commande, d'expédition et de service à la clientèle. Si les frais de développement web peuvent être élevés au départ lors de la création du site (de plusieurs milliers à dizaines de milliers d'euros selon le projet), celui-ci répond normalement à l'ensemble du cahier des charges et des pratiques de l'entreprise.

Pour une activité dont le volume devient important ou qui nécessite une forte souplesse, il s'agit de la meilleure solution. D'autant que les dépenses engagées peuvent être amorties lors du bilan comptable.

Une fois mis en place, les frais d'exploitation restent raisonnables par rapport à ceux des places de marché tierces. Cela en fait une option plus économique et plus pratique pour les commerçants qui ne souhaitent pas changer de plateforme ou gérer plusieurs comptes. Mais il nécessite de bien référencer son site Internet et de communiquer sur son activité pour attirer les clients et transformer les visites en vente.

>> A LIRE : Quelle est la différence entre un CRM et un ERP ?




Quelles sont les meilleures solutions de paiement pour encaisser ses clients sur Internet ?

Les paiements effectués sur le site Internet du commerçant doivent être gérés par des entités externes habilitées et dont les plateformes sont sécurisées. Qu'il s'agisse d'un site clé en main ou d'un développement "from scratch" sur mesure, les entrepreneurs peuvent se tourner vers les banques traditionnelles ou les plateformes de paiement spécialisées.

Pour choisir une solution de paiement, il faut porter une attention particulière aux frais de transaction qui peuvent comporter une partie fixe et/ou variable. En fonction de l'activité, ils peuvent être plus ou moins compétitifs. De même, les options offertes sont importantes : paiement fractionné, étendue des modes de paiement... Tout comme la facilité d'installation.

Les solutions des banques traditionnelles

Du côté des banques, la plupart proposent des "TPE virtuels" destinés à la vente à distance, ou terminaux d'encaissement. On trouve par exemple les services Monetico du CIC et du Crédit mutuel, Axepta de BNP Paribas, Sogecommerce à la Société Général, Paytweak du LCL...

Ces solutions ont l'avantage d'être hébergées par le groupe bancaire où l'entrepreneur est client. Cependant des frais d'installation et de mise en service peuvent être exigés. De même, leur déploiement peut nécessiter une production de la banque avant de mettre en place la plateforme de paiement, ainsi que de signer un contrat de vente détaillé. Le tout étant parfois source de délais.

Les solutions des Fintech, plateformes en ligne

Les plateformes en ligne sont généralement plus intéressantes que les banques traditionnelles, tant sur les frais d'installation - souvent inexistants - que sur les procédures et l'étendue des moyens de paiement acceptés (carte bancaire Visa, Mastercard, American Express, Apple Pay, Google Pay...). Parmi elles, on trouve notamment Stripe, Hipay, PayZen, PayPlug (partenaire de la Banque Populaire) et bien sûr le pionnier Paypal (qui reste moins pratique dans de nombreux cas et plus cher).

Quel que soit le choix, les plateformes de paiement pourront être connectées avec le compte bancaire du commerçant et y effectuer des virements automatiquement après prélèvement de leur commission.



>> A LIRE : Profession libérale : comment s'installer ?


Comment fonctionne une API de paiement ?

Toutes ces solutions de paiement en ligne nécessitent de développer une passerelle entre le site commerçant et celui de la banque, nommée "API". Cette phase de développement web est obligatoire, mais elle peut être assez rapide pour des professionnels habitués surtout si l'établissement propose des bibliothèques de code.

Quel que soit le prestataire choisi, le système de paiement est toujours approximativement le même. Dans un premier temps, le site commerçant va appeler la page de paiement de la banque et lui transmettre les informations (prix, quantités, TVA...). Le client va y être redirigé pour entrer ses informations de paiement.

Une fois ce paiement validé, le serveur de la banque va confirmer la transaction au site du commerçant. Ce retour d'information peut déclencher l'envoi d'un mail au client contenant par exemple sa facture, signaler la commande au commerçant, mettre à jour ses stocks ou toute autre action que l'entrepreneur jugera utile. Cet appel est invisible aux yeux du client, qui est immédiatement redirigé vers le site du commerçant.

Envie de donner votre avis, de poser une question ?

* Information obligatoire
Image Captcha

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !
   






Etoro